vendredi 31 mars 2017

Trump et la Russie : The NeverEnding Story (Parody)


Du président Trump au hacking russe en passant par Vladimir Poutine et les «douches dorées», l'histoire sans fin de CNN nous vient d'un autre monde...
Une parodie de Steven Crowder

lundi 27 mars 2017

Une équipe de Sky News évite de justesse l'explosion d'une bombe en Irak


Une équipe de journalistes britanniques filmait un reportage près de Mossoul quand une "IED" a explosé à quelques mètres seulement de leur véhicule.

mercredi 22 mars 2017

Les banques britanniques au centre d'un vaste réseau de blanchiment d'argent russe


17 banques importantes du Royaume-Uni, dont HSBC, Royal Bank of Scotland, Lloyds, Barclays et Coutts, sont impliquées dans le blanchiment d’environ 740 millions de dollars (685 millions d’euros) en provenance de Russie, selon les informations du journal britannique The Guardian.
D'après la publication, entre 2010 et 2014, environ 20 milliards de dollars ont été sortis de Russie. Le montant réel pourrait même atteindre 80 milliards de dollars.
L’opération baptisée « The Laundromat Global » (Blanchisserie mondiale) impliquerait au moins 500 personnes, dont des oligarques et des banquiers. Les relevés bancaires de « The Laundromat Global » ont notamment été obtenus par des sources anonymes de l’Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP) et le journal russe Novaïa Gazeta, souligne The Guardian.

Les documents contiennent des informations détaillées sur environ 70 000 transactions bancaires, dont 1 920 passées par les banques britanniques et 373 par les banques américaines.

L’argent blanchi a été transféré de la Russie d’abord dans des banques de la Moldavie et de la Lettonie d’où il a été redirigé vers le Royaume-Uni et les États-Unis, dont Citibank et Bank of America. Les enquêteurs se demandent notamment pourquoi les 17 grandes banques britanniques en question n’ont pas empêché ces paiements suspects. Ils estiment ainsi que « l’argent a de toute évidence été volé ou avait une autre origine criminelle. »

La petite histoire : La légende noire des Gaulois


Les Romains nous ont laissé, à travers les siècles, une déplorable image des Gaulois. Certes, les fouilles et les études récentes ont permis de les balayer, mais plusieurs idées reçues persistent et viennent entretenir cette légende noire. Les Gaulois auraient été des sauvages, barbares, vivant dans des huttes en bois dans la forêt, pratiquant le sacrifice humain et se montrant incapables de produire des œuvres d'arts. Dans ce nouvel épisode de La petite Histoire, Christopher Lannes revient sur les principales idées reçues entachant la mémoire de "nos ancêtres les Gaulois".

La propagande : les 5 filtres des médias de masse


Le fonctionnement de la machine de propagande médiatique. Un résumé de l'analyse développée par Noam Chomsky et Edward Herman dans leur livre "La fabrication du consentement" (1988).
Le paradoxe, c'est évidemment qu'Al Jazeera (Al Jazeera Media Network, détenu par l'État du Qatar, ou plutôt par la dictature qatari) est un média de masse, qui obéit donc aussi au fonctionnement de la vidéo qu'ils ont produite.

France Inter, radio bolchévique par Pierre-Emmanuel Barré


Pierre-Emmanuel a bien compris que France Inter est envahi par les "journalopes-islamos-gauchistes" et que c'est à cause de ça qu'Emmanuel Macron sera élu président. 

*Spéciale dédicace à Charline Vaniapocket

lundi 20 mars 2017

[VIDÉO] : Comment FACEBOOK manipule les élections françaises en faveur de MACRON


"Collusion Emmanuel Macron - Facebook - Médias officiels français. (...) Emmanuel Macron bénéficie d'un puissant soutien de la part du géant Facebook. 1 200 000 abonnés pour madame Marine Le Pen, 300 000 abonnés pour monsieur François Fillon, et à peine 200 000 abonnés pour monsieur Macron. Et pourtant, le maximum de vues obtenu pour les vidéos de campagne publiés par monsieur François Fillon et madame Marine Le Pen est égal au minimum de vues obtenu par les vidéos les plus minables de monsieur Macron... "

Vidéo de Ron Johnson de STFN newsTraduction : Alice From Wonderland

dimanche 19 mars 2017

FAKE NEWS : Les médias mentent encore, Donald Trump n'a PAS refusé de serrer la main d'Angela Merkel [MàJ]

Mais...Mais... Que vois-je ? Les médias nous ont-ils menti ?

Les médias fake news prétendent que Trump aurait "refusé" de serrer la main d'Angela. C'est faux, comme toujours.

La véritable explication de ce qui s'est passé est, selon moi, qu'il a refusé ostensiblement d’obéir aux journalistes quand ils lui ordonnaient de le faire pour la photo. Une façon pour lui de montrer clairement à Merkel et aux journalistes que les règles ont changé, qu'il n'est pas Obama ni un dirigeant de l'UE et que les médias ne lui dictent pas ce qu'il doit faire pour leur convenir.

Comme le prouve cette photo, il a bien serré la main d'Angela Merkel à la fin de leur conférence de presse commune, ce que les médias, vexés et bougons, ont fait semblant de ne pas voir...

[MàJ 21/03/17]

Il lui a même serré la main deux fois :



Défiance envers les médias : pourquoi un tel discrédit ?


Un documentaire Réinformation.TV

Le modèle suédois, c'est La Corée du Nord + Abba + Ikea


France 2 préfère parler de "modèle de transparence" alors qu'il s'agit en réalité d'un "modèle de surveillance."
Ce fameux "modèle suédois", tant vanté par Macron et ses soutiens, est-il vraiment compatible avec la mentalité des français ?
A vous d'en juger...

lundi 13 mars 2017

Emmanuel Todd : "En France, nous vivons l’arrivée à maturité du vide"



Le Brexit – défendu au Royaume-Uni principalement par des forces de droite – et l’élection de Trump présagent-ils de futures grosses surprises lors de l’élection présidentielle française et de l’élection fédérale allemande, qui se dérouleront toutes deux en 2017 ? Vous avez déclaré récemment que « François Ruffin [était] la vraie alternative de gauche à Marine Le Pen. » Un “populisme de gauche” a-t-il encore une chance d’émerger et de rivaliser avec l’extrême droite ?

Emmanuel Todd : Je pense qu’en termes moraux, Ruffin est la seule alternative possible. Le problème n’est toutefois pas la morale, mais de voir ce qui est sociologiquement possible. Mais il y a plusieurs éléments dans votre question. D’abord, il faut séparer les Français des Allemands. Ces derniers sont les grands vainqueurs de l’unification européenne. Les Allemands sont les maîtres, invisibles, mais les maîtres quand même, des donneurs de leçons, avec un excédent commercial qui n’en finit pas d’augmenter. La France, c’est une société bloquée : impuissante, bavarde pour rien, souvent ridicule quand elle n’est pas tragique. Et inconsciente de sa propre dérive. Je regardais une émission de télévision avec des “spécialistes” qui discutaient un après-midi, politologues et journalistes. C’était très drôle. Ils parlaient de Trump, toujours lui. Les commentateurs étaient choqués : un type qui applique son programme ! Ce n’est plus la démocratie, ça ! En France, nous savons ce qu’est la démocratie. Le modèle français, c’est le traité de 2005 : le corps électoral vote et on s’assied sur le résultat. Nous sommes conscients, dans l’Hexagone, qu’une présidentielle sert uniquement à parler. Nous faisons le discours du Bourget, et une fois au pouvoir, nous faisons passer la loi Travail. Aujourd’hui, nous devrions deviner ce que feraient Fillon ou Macron au pouvoir puisque nous savons d’avance qu’ils n’appliqueront pas leurs programmes. Nous avons le droit de ne pas aimer Trump, mais pour le moment, admettons qu’il tente de faire ce qu’il avait annoncé. De même, outre-Manche, nous voyons un Parlement rempli de gens qui n’étaient pas favorables au Brexit mais qui viennent de se plier à la volonté populaire et de produire le vote attendu par Theresa May. Donc il y a une nouvelle pression cruelle qui s’exerce sur le système politique français, de l’extérieur : le modèle réellement démocratique des pays anglo-saxons. Cela crée un élément supplémentaire de déstabilisation de notre système.

Il y aura une deuxième pression, à plus long terme, exercée par le monde anglo-saxon. Outre-Atlantique, il y a encore une guerre civile entre les deux camps, les nationaux et les globalistes. Je pense qu’ils vont finir par négocier car aucun camp ne peut l’emporter. Mais il est évident que le virage protectionniste, déjà amorcé sous Obama avec le Buy American Provision de 2009, va s’affirmer. Et ça va marcher. L’Amérique sera donc engagée sur la voie positive de reconstruction interne opposée au libre-échangisme frénétique de l’Allemagne. Ce sera pour notre classe dirigeante une pression terrible. Je ne sais pas si cela mettra dix, quinze ou vingt ans. J’ai peur de ne plus être là pour tirer le bénéfice de cette prophétie sans risque.

Mais en France, il y a autre chose que le libre-échange. Notre situation est absurde au carré parce que l’euro aggrave les effets du libre-échange : il empêche de dévaluer et produit ce taux de chômage de 10 % dont on ne sortira jamais. La perte de notre souveraineté monétaire fait que le président de la République n’a plus aucun pouvoir effectif. En théorie, un président de la République peut tout, en termes de nomination, de dissolution, etc. Mais en pratique, il ne peut plus rien faire et avec Hollande, nous avons vu le modèle réalisé à la perfection. C’était moins visible sous Sarkozy car celui-ci entretenait un état d’agitation et de fébrilité déconcertant. Mais Hollande a mis à nu la réalité : l’absence de président en France. C’est un problème structurel. Et c’est sûrement pour cela que nous voyons une décomposition du sens de la présidentielle. Les gens font tout ce qu’ils peuvent pour mettre en scène un spectacle démocratique ou pseudo-démocratique. Ils font des primaires. Mais qu’est-ce qu’ils font dans ces primaires ? Nous voyons s’exprimer des bouts de corps électoral complètement atypiques. Prenons Fillon : plus de 50 % de gens de plus de 60 ans, retraités et riches, votent pour l’homme qui veut faire du Thatcher avec trente ans de retard. Je passe sur les suites judiciaires du “Penelopegate” qui aggravent ce ridicule démocratique particulier. Des électeurs socialistes, encore moins nombreux, désignent Hamon : arrive le style « on rase gratis ». Mais c’est pareil, ce sont des minorités qui se font plaisir. Pardon, j’oubliais celui qui incarne l’ultime vérité du système, celui qui n’a pas de programme : Macron.

C'est comme si, au fond, les candidats comme les électeurs avaient compris que la présidentielle, c’était pour rire. Alors tout le monde se lâche. Tout le monde fait n’importe quoi. Et cela n’a aucune importance. Car nous allons en réalité élire notre représentant à Berlin. D’ailleurs, Fillon, Macron et Hamon ont chacun d’une façon ou d’une autre déjà fait allégeance à l’Allemagne. Mais j’admets volontiers être, comme tout le monde, dépassé par la situation. L’Amérique me semble compréhensible, tout comme l’Angleterre, l’Allemagne, la Russie, le Japon ou la Chine. La France non. Nous sommes peut-être au bord de la crise de régime.

D’ailleurs, même le FN semble ne plus croire en rien. Un copain avec qui je dînais début février 2017 me disait que la décomposition des partis de l’establishment semblait produire par rebond la décomposition et l’amollissement du discours du FN lui-même. Privé d’adversaire intellectuel, le parti d’extrême droite ne sait plus vraiment quoi dire. Face à la réalité de Trump et du Brexit, il est lui-même confronté à l’irréalisme de ses propositions. Comment passer au protectionnisme et sortir de l’euro sans la participation de tous les citoyens à cette épreuve, salvatrice mais difficile ? Exclure de la communauté nationale les Français d’origine musulmane, c’est la garantie d’un échec économique et social si l’on tente la sortie de l’euro. Ni la monnaie ni le protectionnisme ne peuvent se passer, pour fonctionner, d’une conscience nationale englobante complète. Les dirigeants du FN savent autant que les autres qu’ils ne sont pas sérieux.

Dans votre livre Qui est Charlie ? qui, au-delà de la polémique, traite de la question religieuse, vous insistez sur les conséquences de la sortie du religieux. Vous dites que les religions doivent être particulièrement prises au sérieux quand on en sort. Vous donnez l’exemple de l’Allemagne nazie, de la Révolution française… Vous liez d’ailleurs déchristianisation et poussées nationalistes, comme dans le cas québécois. Iriez-vous jusqu’à lier la question nationale telle qu’elle se pose aujourd’hui à la question religieuse, notamment en Europe ? Dans certains cas, comme celui de la Russie, le retour du national semble s’accommoder du retour du religieux…

Ce sont des choses que j’avais analysées très calmement dans L’invention de l’Europe, un livre publié en 1990 qui m’a pris six ans. On ne peut pas vraiment me reprocher d’être sur ces questions un polémiste de l’instant, mais on peut tout à fait me reprocher de radoter. [Rires] Pour vous répondre sur l’exemple russe, je pense que la place de la religion orthodoxe est faible. Elle l’était d’ailleurs aussi à l’époque des tsars. Dans l’esprit des paysans russes, le pope orthodoxe était un poivrot peu estimé. C’est pour cela que la révolution russe a inclus une forte dimension athéiste. On voit bien aujourd’hui le régime tenter une synthèse réconciliatrice de toutes les traditions russes, mais on aurait tort de spéculer sur une puissante montée de l’orthodoxie.

Maintenant que vous m’en parlez, aux États-Unis, il se trouve que Trump a éloigné les thématiques religieuses du Parti républicain. Et effectivement, dans les sondages, il y a une chute de l’intérêt pour le religieux aux États-Unis. La pratique religieuse y était demeurée assez élevée. Elle est même remontée après la guerre. Elle demeure importante (avec une fonction d’intégration sociale spécifique) mais il se trouve qu’elle est en baisse. Et nous constatons bien un retour du national. Sans aller jusqu’à l’affirmer avec certitude, il se pourrait bien que le modèle que vous rappeliez continue de fonctionner, au contraire du modèle sur les structures familiales (celui du lien entre la famille nucléaire et le modèle libéral).

« On ne peut pas affecter à Macron le concept de nation puisque c’est un bon européiste, mais on ne peut pas non plus lui affecter un quelconque discours identitaire. »

Parmi les prédictions auxquelles on vous associe il y a la chute de l’URSS et, plus récemment, les soulèvements dans le monde arabe. Pensez-vous que les structures familiales dans ces deux espaces (auxquels vous vous êtes intéressé, bien que de façon périphérique) les condamnent à des systèmes politiques autoritaires ? Et maintenez-vous votre thèse de la sécularisation du monde musulman ? En Turquie aussi bien que dans le monde arabe, il semblerait que l’islam soit encore plus présent qu’avant, aussi bien en termes de pratique que politiquement…

Concernant la sécularisation du monde musulman, j’y crois plus que jamais. L’Iran est déjà dans le post-religieux, avec un indicateur de fécondité de seulement 1,75 enfant par femme. Je connais moins bien la Turquie et honnêtement, je n’ai pas eu le temps de suivre les évènements récents. Plus généralement, je dois dire que beaucoup d’éléments présentés comme religieux dans le monde musulman (par exemple, la montée du wahhabisme) m’apparaissent plutôt comme des négations de la religion. L’État islamique est typiquement un phénomène d’implosion du religieux. Pour être dans le contexte d’une religion vivante, il ne suffit pas de hurler sa croyance. Il faut qu’il y ait des conduites sociales conformes à l’esprit de la religion en question. Aucune valeur religieuse, en l’occurrence musulmane, n’est compatible avec l’État islamique. Daech me semble, je le répète, le signe fort d’une implosion du religieux.

La question de la souveraineté est centrale chez vous. Pour notre génération, vous avez été un vrai pédagogue du souverainisme. Et comme le constatait déjà Baudrillard en 1999, on préfère de plus en plus l’identité à la souveraineté. La référence incantatoire à la maîtrise. Est-ce que vous constatez aussi cette évolution qui, dans les faits, se traduit par la rhétorique de la civilisation européenne menacée par l’islam ? En d’autres termes, l’identité comme ersatz de souveraineté et l’islamophobie comme substitut à l’euroscepticisme. C’est d’ailleurs ce qu’indiquent ironiquement vos cartes (dans Qui est Charlie ?) comparant manifestations “Je suis Charlie” et vote pour Maastricht en 1992…

Je suis d’autant plus heureux d’entendre ça que j’avais été classé, lors de la sortie de Qui est Charlie ?, comme une sorte de mauvais Français par notre Premier ministre Manuel Valls. Pour le natif de Saint-Germain-en-Laye que je suis, c’est dur. Je me suis un temps demandé si j’allais devoir redevenir breton ou juif. Comme je prends ma retraite cette année, j’ai fini par opter pour une identité de vieux. [Rires]

Bon, je comprends votre propos comme une opposition entre une souveraineté liée à la nation et une identité qui serait davantage une désagrégation en groupes culturels. Il y a bien quelque chose de cet ordre mais j’ai du mal à percevoir une unité de développement en Europe. Chez les Anglais, les deux peuvent se confondre. Ils ont ce don pour produire des Anglais d’origine étrangère plus anglais que les Anglais. En Allemagne, le retour au national s’est fait avec l’unification et avec une identité ethnique très forte. En France, ce que je constate, c’est plutôt le vide. Le débat actuel français n’est pas tellement entre souveraineté et identité, il est entre rien et rien. Les élections entrent dans ce vide. Le phénomène Macron, c’est le triomphe du vide. On ne peut pas affecter à Macron le concept de nation puisque c’est un bon européiste, mais on ne peut pas non plus lui affecter un quelconque discours identitaire.

Le terrorisme suicidaire est une autre forme de triomphe du vide puisque, comme je l’ai dit, aucune identité musulmane réelle ne structure les individus concernés. “Charlie”, c’était aussi le triomphe du vide : quatre millions de personnes abolissant leur personnalité dans l’identification à un nom propre renvoyant à une chose ignorée. Il faut simplement admettre l’existence du vide de souveraineté et d’identité comme une donnée empirique : en France, nous vivons l’arrivée à maturité du vide. Les sociétés ayant horreur du vide, cela préfigure sans doute une déflagration de nature inconnue.
Le Comptoir

samedi 11 mars 2017

ALEP : Pierre Le Corf visite le QG des CASQUES BLANCS, OSCARS à HOLLYWOOD le 10.03.2017 [Vidéo]


La photo ci-dessus est une capture d'écran d'un reportage de la chaîne Al Jazeera sur les casques Blancs au  moment où ils occupaient encore le bâtiment visible dans la vidéo. Comme vous pouvez le constater, l'affichette avec le logo de EI/JAN que l'on peut voir dans le reportage de Pierre était déjà bien présente exactement au même endroit. 


Dons de soutien à Pierre : We are superheroes

Quelques images que j'ai prises hier [10/03/2017] qui vous donneront une autre perspective sur les casques blancs et différents mensonges des médias et gouvernements. Des vérités sur la guerre en Syrie, à Alep. Hôpitaux totalement détruits et Casques Blancs neutres, héros à Alep? Un oscar? Une nomination au prix Nobel de la paix? A quel prix allons nous continuer à MENTIR et à tuer, à justifier cette guerre, à soutenir des groupes terroristes, à maintenir un pays au bord de l’étouffement comme les autres avant? Je compile rapidement quelques images que j'ai prises hier qui vous donneront une autre perspective.

Je refuse, en tant que citoyen Français de soutenir une politique criminelle. Histoire d’illustrer un peux mieux de quoi je parle dans ma lettre au Président de la République alors que des nuages de poussière de guerre arrivant d'Irak rendent l'air presque irrespirable, en moins de 2 heures je repasse en image par deux hôpitaux en état correct, je dois avancer sur des tonnes de médicaments réservés aux groupes terroristes et interdits aux civils, je traverse les restes des bâtiments asservis par Al-jaïch al-hour (Free Syrian Army), Jabhat al-Nosra (or Fatah al-Cham, Al-Qaïda) … bâtiments des White Helmets (casques blancs) qui comme les habitants le rappellent, aidaient principalement les terroristes, les civils … quand la caméra tournait et parfois uniquement, portaient parfois des armes, ont exécuté des soldats Syriens, participé à des exécutions des tribunaux Islamiques (lien), volaient les victimes, etc mais un point crucial: la quasi-totalité des membres étaient affiliés à des groupes terroristes cités plus haut. Regardez la vidéo sur les casques blancs de mon amie Vanessa Beeley témoignages - nous étions ensemble pendant certains de ces témoignages quand elle m’a accompagné pour distribuer les jouets à la libération. Une autre vidéo intéressante compilant de nombreuses images que l’on ne vous a jamais montrées. Je mets un bémol dans mon témoignage, il y a probablement eu des exceptions, probablement que certains des Casques Blancs étaient des civils pourvus de bonnes intentions, qui étaient sous les bombes des avions (non pas gratuites, c'est une guerre, mais en réponse aux tirs de djihadistes depuis des zones civils tirant sur les zones uniquement civiles de l'Ouest et massacrant une population qui représentait 90% d'Alep dans le silence des médias) aidaient de vrais gens qui mouraient de par leur proximité des groupes armés, qui s'en servaient comme boucliers humains (tirant même depuis les hôpitaux ...) c'est une réalité, mais la réelle majorité étaient des djihadistes (prouvé par les documents retrouvés sur place) ils étaient ceux qui apportaient la mort au dessus de la tête de ceux qui finissaient sous les décombres, et finalement dans leurs camions, et dans leurs vidéos, il ne faut pas oublier les situations de causes à effet, c'est quand même ironique et assez vicieux.

La réalité dépasse la fiction ici, dans ce quartier, se touchent (tous dans des écoles qu’ils ont transformées comme vous pouvez le voir dès le début) le siège de Al Nora, le Croissant Rouge du Qatar, l’hôpital M10 et surtout le quartier général des casques blancs, la video n’est pas bien montée etc mais une image vaut mille mots et c’est essentiel pour que vous compreniez à quel point le mensonge est gros … à quel point il faut que nous demandions à cesser de soutenir cette guerre ainsi que les sanctions contre le peuple Syrien, en tant que partie prenante du terrorisme. Encore une fois, bien que je vous partage ce que l'on peut appeler des preuves, je n'ai toujours pas la prétention de vous dire quoi penser, faites vous votre propre opinion. 
Pierre Le Corf

vendredi 10 mars 2017

CNN coupe la liaison quand un député parle d'une statistique du FBI sur les réfugiés


C'est une vraie malédiction. A chaque fois (et pourtant c'est rare!) que quelqu'un dit la vérité sur CNN, il y a une rupture de faisceau ou un autre souci technique. 
Le député Scott Taylor, un vétéran de la guerre en Irak, est interviewé sur CNN et fait part d'une statistique du FBI selon laquelle 30% des cas de terrorisme sur lesquels ils enquêtent proviennent de réfugiés. Soudain, la liaison s'interrompt mystérieusement...

Voir aussi :

La liaison audio tombe en panne quand Bernie Sanders parle de "CNN fake News"

CNN coupe la liaison quand un invité parle de Wikileaks et Hillary Clinton 

jeudi 9 mars 2017

mercredi 8 mars 2017

Ce qu'il faut savoir d'essentiel sur #VAULT7, la dernière BOMBE ATOMIQUE DE WIKILEAKS


Hier, Wikileaks a publié environ 8700 documents de la principale agence de renseignement américaine datés entre 2013 et 2016. Ils révèlent que la CIA est capable depuis plusieurs années de hacker tous les smartphones Android et Apple. Elle peut également prendre le contrôle des Smart TV Samsung et autres afin que celles-ci transmettent des informations à leurs serveurs même quand le téléviseur est éteint.

L'agence est en mesure de pénétrer les systèmes électroniques des automobiles afin de provoquer des "accidents".
On peut se demander d'ailleurs si cette méthode n'a pas déjà été employée : Voir la vidéo d'un accident étrange à Moscou en septembre dernier

Bien entendu, Whatsap, Telegram, Signal et autres applications pour smartphones sont comme des livres ouverts pour l'agence US.

#Vault7  révèle également qu'il y a des "trous" dans tous les logiciels anti-virus dans lesquels nos chers amis espions américains peuvent batifoler librement.

On apprend qu'il existe des manuels classifiés de la CIA pour concevoir des logiciels malveillants ou "malware" capables d'infester non seulement Windows, mais aussi linux et les autres systèmes d'exploitation :

Si vous souhaitez installer Widows 8 gratuitement, la CIA qui est sympa vous fournit le manuel complet : 

Le programme "UMBRAGE" de la CIA :

le programme UMBRAGE implique le vol de malwares des services russes et l'utilisation de ceux-ci afin de brouiller les pistes et de déployer des opérations sous faux drapeau.

Cliquer sur l'image pour agrandir

Pour ceux qui ont du mal a bien saisir, il peut s'agir, par exemple, d'utiliser des logiciels espions volés aux russes pour faire croire à une cyberattaque de leur part. Cela ne vous rappelle rien ?

Depuis hier, des milliers d'internautes commencent à réclamer le retour du Général Flynn...


Evidemment, Hollande, Macron et les médias à leur bottes vont continuer de désigner la Russie comme l'ennemi principal contre lequel il faut à tout prix se protéger. Ils vont même continuer à prétendre qu'Obama n'a pas fait mettre sur écoute le smartphone Android de Donald Trump...

ALLONS-NOUS ENCORE LES CROIRE ?


Une vidéo à revoir à la lumière des révélations de #Wikileaks #Vault7 sur le programme UMBRAGE : Les agences de renseignement sabotent la politique de Trump selon un notable DEMOCRATE
 (A suive...)

mardi 7 mars 2017

PIERRE LE CORF DIT TOUTE LA VÉRITÉ SUR LA SYRIE, LA FRANCE, LES CASQUES BLANCS ET LES RÉFUGIÉS [ALEP 1.03.17]


(Abonnez-vous pour ne pas rater les prochaines vidéos)

Depuis Alep, je partage juste quelques mots et je vous lis cette lettre que j’ai écrite à Mr le Président François Hollande qu'il a reçue et lue, pour ceux qui n’aiment pas lire. Egalement un message que j'avais reçu du Quai D'Orsay m'invitant à quitter le pays et à cesser de transmettre des contenus sur internet, sur les médias. Je n’aime pas jouer les activistes qui enfoncent des portes ouvertes mais le mensonge est trop gros et j’avoue avoir du mal à le digérer, pas après tout ce que j’ai et chacun ici a vu et vécu. On continue de s’accrocher ici et de faire au mieux, jour après jour pour améliorer la vie et l’espoir. J’ai en ce moment même 150 gamins et familles avec moi, quand je les regarde vivre, rigoler, ça efface tout le reste, mais ce combat est pour eux et je ne veux pas que nous détruisions tout ce en quoi ils croient, et même si ce n’est pas moi qui vais changer le monde ni ne suis là pour vous convaincre, j’espère au moins vous pousser à réfléchir avec vos coeurs, à vous poser les bonnes questions et être ceux qui de par le nombre pourront changer les choses.

La lettre et des dizaines de témoignages : https://www.facebook.com/notes/pierre...

Nous dirons que c’est une vidéo, qui, au pire, comme la lettre, comme tous les témoignages de Syriens, médias, servira d’archive pour le temps qui passe. Le temps qui vous démontrera à quel point on vous a trompés pour légitimer cette guerre qui a commencé à s'inviter chez nous. Voilà qu'Alep a été presque totalement effacé des médias, mais la vie et la guerre continuent ici même si elle ne fait plus la une des journaux que vous ouvrez le matin dans le métro. Les gens continuent de souffrir de la situation que nous avons construite.
Personne ne nous a consultés quant aux sanctions contre le peuple Syrien et le financement de groupes armés. Si vous tiquez pour 500 000€ d’emploi fictif pour celui-ci ou celle-là (qui n'est que du grain à moudre pour vous garder occupés) je n’arrive pas à comprendre comment, sinon la boulimie d’informations, vous ne pouvez pas tiquer pour des milliards détournés pour faire la guerre, déstabiliser le pays de ceux que vous retrouvez maintenant devant vos porches, dans vos rues. Ils font désormais partie de vos quotidiens, il ne s’agit pas seulement de leur donner à manger, leur donner un toit, de la chaleur, ils avaient tout ça déjà, rendez-leur la paix et la possibilité de se reconstruire.
We are superheroes

dimanche 5 mars 2017

USA : La violence des opposants anti-Trump que les médias français vous cachent

Ce manifestant pro-Trump a eu le visage aspergé de gaz lacrymogène par les antifas
Hier en Californie, les gentils manifestants anti-Trump tolérants et pacifiques ont sauvagement agressé et aspergé de gaz lacrymogène des femmes et des retraités qui osaient manifester pour soutenir le président.


Ci-dessous, les "antifas" de Berkeley brûlent une pancarte dérobée à des manifestants de la #March4Trump, le 4 mars 2017.
Sur la pancarte est écrit "Liberté d'expression"...


jeudi 2 mars 2017

Syrie: l’armée a libéré Palmyre


L’armée syrienne est parvenue à reprendre à Daech la ville historique de Palmyre, a annoncé la chaîne Al-Mayadeen.


L’armée syrienne et les combattants de la Résistance ont libéré, jeudi 2 mars, la ville de Palmyre située à Rif-est de Homs. Le journaliste d’Al-Mayadeen a annoncé que malgré les mines et les bombes dépio/2MOdosées par Daech dans tous les endroits de la ville, les forces syriennes avaient réussi à la libérer.



Elles ont procédé au nettoyage de cette région, une fois que les terroristes de Daech ont été chassés de l’ouest de Palmyre,

Selon ce rapport, les chasseurs de l'armée syrienne ont visé un groupe de daechistes fuyant vers al-Sakhana.

Il est à rappeler qu’après d’intenses combats avec les terroristes de Daech, l’armée syrienne et la Résistance ont pu entrer, mercredi soir, à Palmyre, via son axe occidental.
PressTV

DISCOURS HISTORIQUE DU PRESIDENT TRUMP DEVANT LE CONGRES US [Version intégrale 1/03/2017]


Discours de politique générale devant le Congrès du 1/03/2017 (H. Fr.)
Trad. F24