samedi 20 janvier 2018

745 kilos de Cocaïne... DANS DES ANANAS!


La police espagnole a saisi 745 kilos de cocaïne introduits clandestinement dans le pays DANS DES ANANAS!

vendredi 19 janvier 2018

Débat: Erdogan dans le piège US


Pour contrer le plan US de collaboration avec les Kurdes syriens, la Turquie n’a d’autre option que de se rapprocher du gouvernement d’Assad.

La situation actuelle a lié, encore une fois, les intérêts de la Turquie à ceux de la Syrie. Il vaut mieux, donc, qu’Ankara se rapproche du gouvernement syrien et mette fin à ses soutiens aux groupes terroristes tels que le Front al-Nosra à Idlib.

"L'Irak était une gigantesque fake news"


Le Désordre Mondial avec Rachel Marsden

Alors qu’Emmanuel Macron souhaite promulguer rapidement une loi sur les fake news –un texte qui selon les médias français viserait particulièrement RT et Sputnik– et que l’Union européenne et le Sénat américain débattent actuellement de ces supposées fausses nouvelles, comment expliquer cette nouvelle guerre sémantique autour de ces rumeurs? La diffusion de fausses informations a-t-elle vraiment commencé durant l’élection présidentielle de 2016?

L’information est-elle victime d’une nouvelle «Guerre froide»? Pour répondre à cette question brûlante, Rachel Marsden recevait Sébastien Cochard, ancien diplomate français et actuel conseiller au Parlement européen.

mercredi 17 janvier 2018

Les eurodéputés veulent vous protéger des fake news venues de Russie


«Désinformation» russe : pour Pierre Lévy, les eurodéputés entendent créer «une sorte de diversion» (RT France)

Pour Sergueï Lavrov, la future loi anti-fake news d'Emmanuel Macron s'affranchit de tout débat


Interrogé par des journalistes, le ministre russe des Affaires étrangères russe a fait part de ses doutes sur le contrôle de l'information dans les médias voulu par Emmanuel Macron. Selon Sergueï Lavrov, l'Occident chercherait surtout à isoler la Russie.

Note de Bertrand : les 3 catégories citées par M. Lavrov sont "Démocratie libérales, démocraties "illibérales" et pays autoritaires", le terme "illibéral" étant issu du vocabulaire macronien.

mardi 16 janvier 2018

[Syrie] Témoignage du seul journaliste français vivant à Damas pendant la guerre


Jean-Pierre Duthion, expatrié en Syrie pendant sept ans, de 2007 à 2014, qui vit maintenant en France, raconte son expérience en Syrie au travers de la guerre et de sa conversion au journalisme.

PS : Ses opinions ne sont pas forcément celles de l'auteur de ce blog 

Pour un autre témoin de la guerre en Syrie :

lundi 15 janvier 2018

Bassam Tahhan : Macron et les Lettres persanes


Au lendemain de ses vœux à la presse, le président français a présenté, jeudi dernier à l’Élysée, ses vœux au corps diplomatique, lors desquels il a rappelé les grandes lignes de sa politique étrangère. Le décryptage de la question iranienne par Bassam Tahhan.

dimanche 14 janvier 2018

Fake News : La CIA a prié Moby de diffuser des "infos" sur la prétendue collusion Trump-Russie

Le célèbre musicien Moby a avoué avoir été prié par la CIA de publier des informations sur la prétendue ingérence russe dans les élections américaines de 2016.

Le musicien américain Richard Hall, connu sous le nom de scène Moby, a raconté avoir été contacté par des agents de la CIA qui l'ont prié de diffuser les informations sur les prétendus liens entre Donald Trump et les autorités russes.

«Ils m'ont remis certaines informations et m'ont dit que mon audience dépassait largement celle dont ils disposaient, et m'ont demandé si je pouvais publier certaines données», a raconté le musicien dans une interview à la radio WFPK diffusée par le présentateur Kyle Meredith.

Selon Moby, les collaborateurs du service secrets étaient convaincus que Donald Trump était un «agent russe».

Sputniknews

Coup dur pour la propagande européiste : Le Royaume-Uni Nommé Meilleur Pays Pour Les Entreprises au Classement Forbes 2018



Après le vote serré des Britanniques en faveur du Brexit l’année dernière, beaucoup ont pensé que l’économie du pays allait s’effondrer. Si la livre sterling a en effet reculé de 9 % par rapport au dollar, et reste plus basse qu’auparavant, l’économie dans son ensemble se porte plutôt bien. Le PIB a augmenté de 1,8 % en 2016, soit juste derrière l’Allemagne et sa croissance de 1,9 %, en tête du G7. La croissance économique s’est poursuivie en 2017, les prix de l’immobilier augmentent et le chômage, à 4,3 %, n’a jamais été aussi bas depuis 42 ans.

La sortie de l’Union Européenne (UE) est prévue pour mars 2019, mais beaucoup de choses sont encore incertaines. Certaines entreprises britanniques n’osent pas investir et attendent de voir comment le Brexit affectera les relations commerciales, et les prévisions de croissances sont plus basses pour 2018, mais le climat entrepreneurial anglais reste attractif. Le Royaume-Uni arrive pour la première fois en tête de ce 12ème classement Forbes annuel des Meilleurs Pays pour les Entreprises.

Il fait partie des 25 pays les mieux classés (sur 153) dans chacun des 15 paramètres mesurés, en dehors du risque politique où il arrive 28ème. Il arrivait 5ème au classement général en 2016. (...)

La suite : FORBES

samedi 13 janvier 2018

Twitter censure vos comptes à votre insu si vous êtes politiquement incorrect !


Le groupe de lanceurs d'alerte Project Veritas a enquêté sur les pratiques occultes du réseau social à l'oiseau bleu. En caméra cachée, des employés de twitter révèlent la pratique du "Shadow ban", un "bannissement caché", votre compte continue de fonctionner comme si de rien n'était mais plus personne ne réagit à vos posts : c'est normal, Twitter a fait en sorte que plus personne ne puisse les voir à part vous...

Le sujet sur RT France : LIEN

Le reportage original de Project Veritas : LIEN (en anglais)

vendredi 12 janvier 2018

Julian Assange obtient la nationalité équatorienne mais Londres lui refuse la protection diplomatique

Assange avec le maillot de l'équipe nationale de football équatorienne (Twitter)

L’Équateur accorde la citoyenneté à Julian Assange, mais n’obtient pas sa protection diplomatique

L’Équateur a annoncé avoir naturalisé Julian Assange, le créateur australien de WikiLeaks réfugié depuis 2012 dans son ambassade à Londres, afin de tenter de lui obtenir un statut diplomatique et trouver une solution à cette situation de plus en plus délicate pour le pays andin.

« Cette naturalisation a été accordée le 12 décembre 2017 », a expliqué jeudi la chef de la diplomatie équatorienne, Maria Fernanda Espinosa.

« Le gouvernement équatorien a le droit d’accorder la nationalité [équatorienne] à la personne qu’il protège et faciliter ainsi [...] son intégration au sein du pays qui le reçoit », a poursuivi Mme Espinosa.



La ministre des Affaires étrangères a précisé avoir demandé le 20 décembre à Londres « d’accréditer M. Assange en tant qu’agent diplomatique » membre de la délégation équatorienne au Royaume-Uni.

Ceci lui aurait permis de sortir de l’ambassade sans être arrêté par la police britannique.

« Cette demande a été rejetée le 21 décembre. Par respect pour les bonnes relations que nous avons avec le Royaume-Uni, nous avons abandonné cette option », afin de ne pas nuire aux « possibilités de protection » future d’Assange.

Un peu plus tôt, Londres s’était exprimé sur ce dossier diplomatique brûlant où sont également impliqués les États-Unis et la Suède.

« Le Royaume-Uni n’a pas accédé à cette demande, et nous ne sommes pas en discussion avec l’Équateur sur cette question », avait indiqué un porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères. (...)

Suite : Le Devoir

mercredi 10 janvier 2018

Julien Cazarre flingue le CSA : “en train de devenir une belle merde de propagandistes de la bien-pensance”


Médias. L’humoriste de Canal Plus et Europe 1 “trouve désolant que, aujourd’hui, l’humour trash dérange les gens de gauche”.

Dans une interview au magazine Télérama, l’humoriste Julien Cazarre s’en prend au CSA, « en train de devenir une belle merde de propagandistes de la bien-pensance ». L’humoriste des émissions « J+1 » sur Canal Plus et « Y'a pas péno » sur Europe 1 ne mâche pas non plus ses mots sur le danger du politiquement correct et des associations communautaires.

Interrogé par l'hebdomadaire à propos de son accent africain « pire que Michel Lebb » et de ses « allusions homosexuelles », Julien Cazarre déplore « une question de journaliste gauche confort ». Et d’ajouter : « On ne me demande jamais pourquoi je donne un accent de débile à un joueur blanc ou un accent du sud-ouest surjoué à un mec qui parfois n’est même pas du sud-ouest. »

D’ailleurs, précise l’humoriste de 43 ans, qui aime se moquer des footballeurs et de leurs supporters, « la plupart du temps, les gens qui posent cette question ne sont pas noirs… Ce sont souvent des Blancs qui, avec une bienveillance inconsciemment condescendante, se sentent l’obligation de défendre le pauvre petit Noir qui ne sait pas le faire tout seul… »

« En plus, je m’en fous que ça dérange les « assoces » ou autres pisse-froids. Je suis à fond derrière Tex et je trouve désolant que, aujourd’hui, l’humour trash dérange les gens de gauche, poursuit-il. A l’époque de mes parents, les réacs, c’étaient les mecs d’extrême-droite ou les cathos qui s’offusquaient de tout. C’était plus facile, pour un humoriste, d’être détesté par ces gens-là. Il ne se sentait pas obligé de s’excuser a tout bout de champ. »

« Entre le Cran, le Crif, les LGBT et tous les cons qui décident qu’ils représentent tout le monde, on devrait baisser son froc à chaque blague », conclut Julien Cazarre. « Moi, je veux pouvoir rire du terrorisme, des femmes battues, des fachos, de tout, sans qu’on vienne me les briser. Et tant pis pour les conséquences, comme disaient Gandhi ou Patrick Sébastien, je ne sais plus. »

[HUMOUR] Le palmarès 2017 des pires branleurs du parlement par Greg Tabibian


J'SUIS PAS CONTENT ! #128 : MACRON-BOUDDHA & la Sainte Trinité EN MARCHE !

Syrie : la présence d'un avion US à proximité d'une attaque de drones, une «étrange coïncidence» selon Moscou

© Russian Defence Ministry / Ruptly


Le ministère russe de la Défense mène l'enquête sur l'attaque de drones ayant visé deux bases en Syrie. La présence d'un aéronef américain ainsi que la technicité de l'opération, qui requiert une maîtrise de la technologie GPS, posent question.

Moscou évoque ce 9 janvier d'«étranges coïncidences» après l'attaque de drones qui a pris pour cibles les deux bases russes de Tartous et Hmeimim en Syrie, dans la nuit du 6 au 7 janvier 2018. Le ministère russe de la Défense relève notamment la présence d'un avion de reconnaissance américain de type Poseidon dans le secteur et met en avant le fait que les compétences techniques nécessaires pour mener une telle attaque ne sont à la disposition que de certains pays.

«Rien que pour programmer les contrôleurs de gestion de drones […] et le largage des munitions par le système GPS, il est nécessaire d’avoir des savoirs acquis dans une bonne école d'ingénieurs d’un pays développé», a souligné la Défense russe. Et d'ajouter : «Tout le monde n'est pas capable d'obtenir des coordonnées GPS exactes.»

Dans la nuit du 6 au 7 janvier dernier, dix drones avaient attaqué la base aérienne de Hmeimim, tandis que trois autres tentaient de frapper celle, plus au sud, de Tartous. «[C'est] la première fois que les terroristes utilisent massivement des drones [...] en utilisant les coordonnées GPS de navigation par satellite», avait déjà noté le ministère russe de la Défense. L'attaque a été repoussée avec succès et sept drones ont été abattus par le système antiaérien russe.

Lire la suite : RT

Robert Baer (Ex-CIA) : Il n'y a pas de rebelles modérés en Syrie !


Interview sur CNN (2014)
Trad. : Les-Crises

Voir Aussi :
Les preuves que François Hollande a armé des terroristes en Syrie

mardi 9 janvier 2018

Macron et les fake news, vers un ministère de la Vérité ?


Les Chroniques de Jacques Sapir 

Lors de sa présentation de ses « vœux à la presse » le 3 janvier, Emmanuel Macron, s’est prononcé en faveur d’une loi contre les « fake news ». Ce mot, que l’on peut traduire en français par « fausses nouvelles » a connu une célébrité incontestée à la suite de l’élection de Donald Trump aux États-Unis. En fait, on est en présence d’une nouvelle tentative de légiférer en ce domaine, une tentative qui s’accompagne de la volonté, à peine déguisée, de l’État de se proclamer en arbitre du « vrai » et du « faux ». La question des « délits de presse » est ainsi une question délicate car l’équilibre doit être trouvé entre la protection de la liberté d’expression et la volonté, légitime, de sanctionner des délits et des abus. 

Invités : Romain Mielcarek, journaliste spécialiste des questions de relations internationales, il anime le blog Guerres et influences et Régis de Castelnau, avocat, spécialiste de droit public et chroniqueur dans le magazine Causeur.

lundi 8 janvier 2018

Humilié en direct par un conseiller de Trump, Jake Tapper (CNN) coupe le micro et rend l'antenne [VIDEO VOST FR]


Stephen Miller : «Les gens avec lesquels vous êtes déconnecté et que vous ne comprenez pas, ceux qui ont perdu leur emplois manufacturiers, qui sont assiégés par des communautés à forte criminalité, et qui sont affectés par une politique d’immigration incontrôlée. Ces voix, ce vécu, n’est pas couvert sur votre antenne. La preuve, j’étais programmé pour parler de ces sujets, mais vous ne m’interrogez pas là-dessus parce que ça ne vous intéresse pas.»


Avec Patrick Lancaster sous le feu de l'artillerie lourde dans les tranchées de la guerre en Ukraine [VIDEO 18+]

Le reporter britannique Patrick Lancaster a passé la nuit du 7 au 8 janvier 2018 dans les tranchées de la guerre en Ukraine avec le bataillon Patriot de la République populaire de Donetsk (RPD). 
Les forces du régime ukrainien les ont attaqué provoquant la riposte des combattants de la RPD et il s'est retrouvé sous les tirs nourris de l'artillerie ukrainienne de canon de120mm (ce qui est une violation des accords de Minsk). Il en a ramené cette vidéo d'une rare intensité.
 
Pour comprendre ce qu'est le bataillon "Patriot" : LIEN (VOST en anglais)

Démontage d'un énorme bobard européiste : Qui va vraiment payer le Brexit ?

Cliquer sur la photo pour l'agrandir 
Il faut que ce soit un journal suisse qui le remarque, car en France, nous sommes tellement noyés sous la pluie de bobards européistes déversée à flot continu par les médias officiels que nous n'y faisons même plus attention.
En réalité, les britanniques qui sont contributeurs nets de l'UE vont bel et bien économiser des milliards de Livres Sterling tous les ans que les autres contributeurs nets devront bien compenser de leurs poches, c'est à dire les nôtres, bien entendu.

Source : Antipresse.net

Le Monde à l'envers d'Euronews : En Syrie, ce sont les terroristes qui sont victimes d'attentats!


Syrie : la chaîne officielle européiste nous présente une opération anti-terroriste à Idlib comme un "attentat contre des djihadistes".

dimanche 7 janvier 2018

Melenchon et le drapeau Européen : Symbole d’une trahison

Retour sur l’affaire du drapeau européen qui symbolise parfaitement l’impasse du programme de la FI sur l’Union européenne par Trouble Fait.

samedi 6 janvier 2018

Trois ans après, de moins en moins de français se sentent Charlie


Yan Lindingre, rédacteur en chef du magazine de BD humoristique Fluide glacial, décortique pour RT France les raisons pour lesquelles de moins en moins de Français se disent «Charlie», et met en garde contre une censure croissante.

vendredi 5 janvier 2018

Charlotte D'Ornellas rappelle que l'infiltration de terroristes parmi les migrants était qualifiée de Fake News par les médias officiels 3 mois avant le Bataclan


CNEWS

Voir le débat en intégralité : LIEN

Assassinat du père Hamel : la préfecture de police de Paris savait une semaine avant


Selon Mediapart :

La direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) de Paris a eu connaissance des messages d’un des tueurs du père Hamel une semaine avant l’assassinat du religieux. Le terroriste y évoquait une attaque dans une église, mentionnait Saint-Étienne-du-Rouvray… Une fois le prêtre assassiné, la DRPP a alors postdaté deux documents afin de masquer sa passivité.

Les détails ici : Le Point

jeudi 4 janvier 2018

Olivier Berruyer et Philippe Béchade sur les vœux à la presse de Macron et les «fake news»


Dans ses vœux à la presse prononcés le 3 janvier 2017, Emmanuel Macron a annoncé un projet de loi visant à lutter contre la «propagande» et les «fake news», visant à «protéger la vie démocratique». Avec dans le collimateur les médias étrangers, le texte prévoit de pouvoir bloquer l'accès à certains sites internet qui diffuseraient de fausses nouvelles. 


mercredi 3 janvier 2018

Igor Dodon (Président de la Moldavie) : "Je ne céderai pas"

Igor Dodon est le Président de la République de Moldavie depuis décembre 2016. Il a été élu face à une candidate euro-atlantiste lors de la première élection du Président de la République de Moldavie tenue au suffrage universel depuis 1996. La Moldavie est une ancienne république de l'Union Soviétique qui compte actuellement 3 millions d'habitants, dont un tiers sont russophones. C'est l'un des pays les plus pauvres d'Europe, qui connaît une forte émigration de travail en direction de l'Europe et de la Russie. Igor Dodon, issu de la gauche, a néanmoins des positions conservatrices sur les questions sociétales. Souvent qualifié de "pro-russe" par les médias occidentaux, il affirme pour sa part être un partisan de l'indépendance de la République de Moldavie et un défenseur de ses intérêts.

TVL

mardi 2 janvier 2018

Ukraine: le chef de la police de Kiev attaqué après l'assassinat d'une avocate


Environ 200 manifestants se sont rassemblés pour demander la démission du chef de la police de la région de Kiev, Dmitri Tzenov, ainsi qu'une enquête sur l'assassinat de l'avocate Irina Nozdrovskaya, devant Le siège de la police nationale dans la capitale ukrainienne mardi.

Tzenov est sorti pour s'adresser aux manifestants, mais a été interrompu alors qu'un manifestant l'attaquait physiquement.

En savoir plus sur les particularités de la police ukrainienne (soutenue par l'Union Européiste) :
Bureau du ministère ukrainien de l'intérieur - Département de Kiev

lundi 1 janvier 2018

Les vœux de Vladimir Poutine pour 2018


Le président russe Vladimir Poutine a présenté ses vœux à ses concitoyens pour la nouvelle année. Il leur souhaite succès, prospérité, bonheur et que la «grande Russie», «bien aimée et unique», soit en paix et prospère. (RT)